Meet us – Rencontrons nous.

Hello, a basic understanding of the creation of this group.
We all know that the food fishery , greatly increases the lake.
We know that the fishing techniques used are more murderous … Nets with meshes finer in particular. People closer and more rocky area in order to capture species that had hitherto been spared.
When you see that certain areas , only caught for the aquarium are emptied of certain species or varieties of species living in very restricted areas . For example, the apparent decrease of Tropheus duboisi area Maswa , the Ophthalmotilapia boops in  » Nkondwe  » sector, Tropheus  » Ilangi  » the Julidochromis regani Bujumbura ( disappeared due to pollution of the area , and sedimentation due to deforestation ) .
The purpose of the conservation of strain , and first to be interested in endangered species and varieties , where we know that we must act .
Anton Lamboj we said well at its conference ( AFC congress in September 2013 ), where an aquarium ( which has several aquariums ) is used one, two or three to keep a single stock , and if we are hundreds to do so, it could save a lot of people.
The goal is not restocking, but conservation.
——————————
Bonsoir, une base de compréhension sur la création de ce groupe.
Nous savons tous, que la pêche alimentaire, augmente beaucoup sur le lac.
Nous savons que les techniques de pêche employés sont de plus en plus meurtrières… Sennes à mailles de plus en plus fines en particulier. Les gens se rapprochent de plus en plus de la zone rocheuse pour y capturer des espèces qui jusque là étaient épargnées.
Lorsqu’on voit que certaines zones, uniquement pêchées pour l’aquariophilie se sont vidées de certaines espèces ou variétés d’espèces, vivant dans des secteurs très restreints. Par exemple la diminution manifeste des Tropheus duboisi dans la région de Maswa, des Ophthalmotilapia boops dans le secteur « Nkondwe », le Tropheus « ilangi », le Julidochromis regani de Bujumbura (disparu pour cause de pollution du secteur, et sédimentation due à la déforestation).
Le but de la conservation de souche, est d’abord de s’intéresser aux espèces et variétés en danger, là où nous savons qu’il faut agir.
Anton Lamboj nous le disait très bien lors de sa conférence (AFC congress sept 2013), si un aquariophile (qui a plusieurs aquariums) en utilise un, deux ou trois pour conserver une seule souche, et si nous sommes des centaines à le faire, cela pourrait sauver énormément de populations.
Le but n’étant pas le repeuplement, mais bien la conservation.